Editorial


Dr TAIGA, Ministre de l'Elevage des Pêches et des Industries AnimalesLe Président 
de la République, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, après sa brillante réélection à la tête de notre pays, a engagé la Nation toute entière dans une politique devant déboucher sur les grandes réalisations dont la concrétisation fera du Cameroun, un pays émergent à l’horizon 2035. Le secteur de l’élevage, des pêches et des industries animales se trouve être un des secteurs importants de ces grandes réalisations, car il doit jouer son rôle de moteur de la croissance en produisant plus, mieux et de manière plus efficace.

 Par la volonté du chef de l’Etat, je suis en mission auprès de la grande famille de l’élevage, des pêches et des industries animales, pour la conduire sur le chantier des grandes réalisations. Pour y arriver avec force et détermination, nous devons tous ensemble focaliser nos énergies et notre savoir-faire sur les actions essentiellement tournées vers l’augmentation des productions animale et halieutique. Pour cela, nous devons nous mettre au travail pour l’atteinte des principaux objectifs que nous nous sommes fixés en 2012, et qui serviront de socle à notre feuille de route.

Dans le secteur élevage, en ce qui concerne le programme de développement des productions et des industries animales, nous allons accompagner les producteurs, en mettant l’accent sur le développement des filières animales à cycle court, afin d’accroître la production de viandes de volailles modernes et traditionnelles, de petits ruminants, de porcs et d’œufs de table. La modernisation de l’appareil de production de l’élevage du gros bétail permettra également d’accroître la production laitière et de viande de bovin, à travers le démarrage effectif du volet laitier, l’intensification de l’intensification artificielle animale, la poursuite des traitements des bovins contre les trypanosomoses et leurs vecteurs.

Dans le secteur de la pêche, nous mettrons l’accent sur les actions prioritaires à forte valeur ajoutée qui consisteront à la relance des activités de la Mission de Développement de la Pêche Artisanale Maritime au Cameroun, l’appui aux pêcheurs et aux transformateurs organisés, en équipements de pêche et de traitement des produits pour accroître leur production, au renforcement de la structuration des pêcheurs en groupes socio-professionnels, à l’appui au développement de l’aquaculture par la réhabilitation des étangs privés.

Dans le secteur de la protection du cheptel et de la santé publique vétérinaire, nous devons, plus que par le passé, préserver la bonne santé des cheptels et assurer plus efficacement le contrôle de la qualité des denrées d’origines animale et halieutique. A cet effet, je vous recommande d’améliorer le taux de couverture vaccinale et intensifier la lutte contre la rage en partenariat avec les collectivités territoriales décentralisées, de pérenniser les acquis du réseau d’épidemio-surveillance, de renforcer les mesures de contrôle des grandes endémies telles que la peste porcine africaine, pour éviter leur résurgence ou réémergence.

 Pour cette année 2012 et dans le cadre des Grandes Réalisations, deux grands chantiers seront achevés. Il s’agit du laboratoire d’analyse et d’expertise des denrées d’origines animale et halieutique de Douala, véritable référence en Afrique centrale pour ce qui est de l’analyse des denrées. Ce laboratoire va permettre de garantir la salubrité des aliments consommés localement et ceux destinés à l’exportation, notamment les crevettes destinées aux marchés des pays de l’Union Européenne ; de l’Institut des arts et métiers nautiques et de la pêche de Limbe qui sera incontestablement une référence en Afrique subsaharienne en matière de formation des spécialistes de la navigation, de la réparation et de l’entretien d’engins et de bateaux de pêche. Pour parvenir à notre objectif commun, celui de réussir, nous devons individuellement et collectivement travailler avec méthode, conscience et détermination. Je veillerai particulièrement à ce que la nouvelle dynamique, instituée au niveau du gouvernement par le Chef de l’Etat, se matérialise par les résultats concrets, des bilans mesurables. Par cela, il faut que nous développions une culture de résultats, il faut que nous soyons professionnels. Notre travail doit aboutir à l’augmentation des productions animales et halieutiques, protéger aussi le consommateur camerounais contre les zoonoses et toutes les maladies émergentes et ré-émergentes.

Quant aux professionnels des différentes filières, je vous exhorte à une organisation plus efficace et des investissements conséquents pour moderniser les appareils de production, afin d’assurer la quantité et la qualité de vos produits et faire écho au patriotisme économique voulu par le Président de la République.

 Ainsi que vous pouvez le constater, un vaste chantier nous attend en 2012.Vous pouvez compter sur moi, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous assurer l’encadrement et l’impulsion nécessaires à l’accomplissement harmonieux de vos tâches respectives.

 

Par Docteur TAIGA