Protection du cheptel et santé publique vétérinaire

En 2009, le Ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales a assuré :

  • la couverture sanitaire des cheptels contre les maladies animales
  • le contrôle de salubrité des denrées d’origine animales et halieutique

Sur plusieurs plans entre autres la protection sanitaire des cheptels, et la protection des consommateurs.

Protection sanitaire des cheptels

Les services vétérinaires ont procédé :

– à la vaccination contre les maladies les plus redoutables des bovins sur l’ensemble du territoire avec un taux de couverture supérieur à 70 % grâce à la relative accalmie observée dans les zones d’élevage;

– à des campagnes de vaccination ciblées, contre la rage, menées dans certaines régions pour des espèces sensibles telles que les chiens, chats et singes.

– au maintien, d’une part, de l’état de veille sanitaire dans le cadre de la lutte contre la grippe aviaire et d’autre part du réseau d’épidemio-surveillance avec un renforcement de capacités du personnel et du réseau par l’acquisition de deux véhicules pick-up, de 20 motos et de divers matériels de protection et de surveillance pour le personnel.

– au renforcement des capacités de certaines structures tels que :

  • le laboratoire national vétérinaire (LANAVET) et divers laboratoires régionaux qui  ont été appuyés en équipements et matériels et ont vu leur champ d’action élargi pour tenir compte d’autres maladies animales;
  • La Mission Spéciale d’Eradication des Glossines, doté de moyens adéquats  pour poursuivre ses activités sur le terrain et entrepris et se déployer dans d’autres régions du pays,

Pour clore ce chapitre, nous relevons avec satisfaction, l’organisation réussie par l’Ordre National des vétérinaires du Cameroun du 3ème Congrès de l’Association des Vétérinaires Africains placé sous le très haut parrainage du Chef de l’Etat.

Protection des consommateurs

Les services compétents de mon Département ministériel, en collaboration avec les autorités administratives locales, les communes et les autres ministères ont procédé au contrôle de la qualité des denrées d’origine animale et halieutique au niveau du port, des frontières terrestres, des abattoirs, des chambres froides et de divers marchés.

Ceci a permis la saisie et la destruction, dans le Sud et le Sud-Ouest, d’importants stocks de poissons avariés et de découpes de volailles de qualité douteuse introduites frauduleusement dans notre pays ;

Enfin, dans le cadre général, nous avons poursuivi l’amélioration du cadre et des conditions de travail de nos collaborateurs avec la finalisation de la construction de la Délégation régionale du Sud-Ouest ainsi que le lancement  des travaux de construction de la délégation régionale de l’Est et de plusieurs délégations départementales et d’arrondissement.

Nous avons aussi poursuivi l’acquisition du matériel roulant et des embarcations motorisées, le renforcement des capacités de nos personnels (par des séminaires, des stages et des formations à l’étranger).

Afin d’assurer un suivi permanent des activités  ainsi que des programmes et projets du MINEPIA, plusieurs missions se sont déroulées sur l’ensemble du territoire.

Lien utile : www.dsvcameroun.com