L’Inspection Sanitaire Alimentaire

AU CŒUR D’UN METIER : L’INSPECTION SANITAIRE ALIMENTAIRE

L’administration et la mise en œuvre des législations alimentaires exigent le concours d’un service d’inspection alimentaire qualifié, dûment formé, efficace et honnête. Le rôle de l’inspecteur des denrées alimentaires est décisif, étant en contact quotidien avec l’industrie alimentaire, le secteur commercial et souvent le public. La réputation et l’intégrité du système de contrôle alimentaire dépendent dans une très large mesure de son intégrité et de sa compétence. Les services d’inspection sont notamment responsables des fonctions suivantes :

? Inspection des locaux et des procédés de production, afin de vérifier leur conformité aux différentes exigences (notamment d’hygiène) des normes et des règlements ;

?  Evaluation des systèmes HACCP et de mise en application ;

?  Echantillonnage des produits alimentaires au cours des opérations de récolte, de transformation, d’entreposage, de transport ou de vente, afin d’établir leur conformité, de fournir les données nécessaires aux évaluations de risque et d’identifier les contrevenants ;

?  Détection des différentes formes de décomposition des aliments par un contrôle organoleptique ; identification des aliments impropres à la consommation humaine ou des aliments vendus de façon à tromper le consommateur et adoption des mesures correctives nécessaires ;

?  Constatation, collecte et transmission des preuves d’infraction et présence au tribunal afin de soutenir l’accusation ;

?  Mesures encourageant les initiatives favorables à une bonne application de la réglementation en particulier au moyen de procédures d’assurance qualité ;

?  Inspection, échantillonnage et certification de denrées alimentaires dans le cadre de procédures d’inspection à l’importation / exportation ;

?  Inspections axées sur les risques dans les établissements opérant dans le cadre de programmes de maîtrise des risques, tels que le système HACCP.

L’efficacité d’un système de contrôle alimentaire présuppose une formation adéquate de ses inspecteurs. Compte tenu de la complexité des systèmes de contrôle actuel, la compréhension des processus industriels et l’identification des problèmes potentiels de salubrité et de qualité, ainsi que les compétences et l’expérience requises pour inspecter les locaux, prélever les échantillons d’aliments et procéder à une évaluation globale exigent des inspecteurs une formation appropriée dans le domaine des sciences et des techniques alimentaires.

L’inspecteur doit impérativement avoir une bonne connaissance des législations alimentaires et des règlements, des normes, des prérogatives que ces lois lui confèrent et, des obligations qu’elles imposent à l’industrie alimentaire. Les inspecteurs doivent par ailleurs être familiers des procédures de collecte de données, de rédaction de rapport d’inspection, de prélèvements d’échantillons et d’envoi à un laboratoire pour analyse. Compte tenu de l’introduction progressive des systèmes HACCP dans l’industrie alimentaire, l’inspecteur doit être dûment formé de façon à pouvoir prendre en charge la responsabilité d’un audit HACCP. Il ya donc un besoin permanent de formation et de développement des compétences du corps d’inspecteurs et de poursuite d’une politique de valorisation des ressources humaines, en particulier de formation d’inspecteurs spécialisés dans des domaines techniques spécifiques.

Cependant, le savoir et le savoir faire seuls ne suffisent pas ; encore faudrait-il développer son savoir être. En effet l’inspecteur doit accroître certains aspects de sa personnalité tels que l’impartialité, la capacité de communication et d’observation, le calme et la sérénité, l’honnêteté, la disponibilité, l’écoute, etc.

Ainsi, le métier d’inspection sanitaire alimentaire demande des compétences multiples ; ce qui en fait un métier de passion qui se place au début du vaste processus de sécurité sanitaire et de qualité des aliments.

J. Valery F. NSOGA – Biologiste/Qualiticien – Laboratoire de Douala